Souvent, un foyer nous console, et parfois nous consume…
Début 1982. Pendant 3 mois, une jeune famille se retrouve prise au piège d’un tsunami qui l’ébranle jusque dans ses fondements : des forces obscures jaillissent de l’ombre pour faire d’eux le jouet de plans macabres et dangereux…

Texte d’accroche officiel :

Pendant près de 30 ans, j’ai gardé le secret. Par crainte de raviver des souvenirs trop douloureux. De peur d’être jugée, moquée, méprisée. Pour ne pas risquer de les faire revenir…
Aujourd’hui, je brise le silence et je révèle tout : comment, au cœur de mon bonheur, une porte invisible s’est ouverte dans la nuit pour laisser sortir de l’ombre des phénomènes impossibles, des créatures incroyables, des choses terrifiantes.
Vous me croirez ou pas. Moi, j’aurai crevé l’abcès. Et je vous aurai prévenus.
Vous, vous en ferez ce que vous voudrez.

Poltergeist

Catégorie : fantastique

Amazon.fr  Livre broché
Amazon.fr   Ebook Kindel

Avis des lecteurs

Savez-vous ce qu’est un Poltergeist ? Fantastique et très prenant. Moi qui adore le genre, j’ai été servie.
Anne G.
A la manière des grands auteurs classiques du XIXe siècle, c’est une plongée fantastique déroutante qui nous est proposée ici, à la lisière de la folie et du surnaturel, la zone grise où le doute s’installe et la raison du lecteur frissonne.
De Loeuw J.
Récit incroyable ! On s’y croirait. C’est bien rythmé, imagé, passionnant et intriguant.
Y. F.
Récit très bien écrit. Continuez !!
Françoise Pirart, nouvelliste, romancière et biographe.
L’Amblève
«  Intrusions » d’Irène Hansen m’est arrivée dans les mains au hasard (mais le hasard existe-t-il ?) des liens facebookiens.
Je me suis toujours intéressée au paranormal, aux mystères qui demeurent des mystères car sceptique je suis et sceptique je resterai, c’est-à-dire que j’estime que beaucoup de choses se passent dans la tête, indépendamment de toute intervention extérieure. Je pense aussi que lorsqu’on ne sait pas, on en appelle aux forces divines, ce qui se situe hors de mon champ de vision mais je respecte l’envie légitime de se dépatouiller d’une situation traumatisante. J’ai donc ouvert mes chakras, prête à appréhender ce bouquin, roman-témoignage de l’auteure sur son expérience dans cette maison, sa maison qui peu à peu devient cauchemardesque. Parallèlement, j’ai ouvert mon parapluie car il pleut beaucoup dans ce coin de Belgique que je ne connais pas, l’ambiance des Ardennes belges tranche avec Bruxelles, je me suis crue en Roumanie au pied du château de Dracula, tellement l’auteure a décrit de façon précise et presque charnelle l’hiver qui plombe un paysage bucolique certes mais comme déjà hanté. C’est donc une histoire de poltergeist ou « esprits frappeurs » qui ont envahi la vie de l’auteure et de sa petite famille sans oublier les animaux domestiques. Cela tient du journal
quotidien qui retrace le ressenti de la famille confrontée à un phénomène insolite et inquiétant dont l’intensité se renforce au fil des pages : l’héroïne malgré elle, chemine et on pense que c’est un chemin de croix vers l’horreur. Mais sa détermination à rester dans sa maison coûte que coûte alliée à ses rêves qu’elle décrypte pour se donner les clés de la solution vont faire qu’elle va dominer une situation extrême de persécution sans visage. Elle a la niaque et cette niaque va l’aider à combattre les esprits du mal avec les seules ressources de son caractère bien trempé car les prêtres consultés ne souhaitent pas s’engager plus avant dans cette confrontation inédite. De l’incrédulité à l’impuissance, les membres du clergé déclarent forfait. Bouquin salutaire où se vérifie l’adage  » On est jamais bien servi que par soi-même  » dans la vie qu’elle soit faite de banalités ou qu’elle soit polluée par des phénomènes inexpliqués.  » La maison de la peur  » est angoissant de réalisme, on s’y plonge avec le délice de penser que ça n’arrive qu’aux autres. Mais imaginez un seul instant : et si c’était vous qui deveniez l’objet de poltergeist ? A quel saints se vouer alors ?
Nadine Shakéri Auteure
Aywaille
Marie-Josée et Paul sont les heureux parents d’André et de Marie-Paule. Pour seul malheur, la perte de leur nouveau-né, prénommée Manon. Soudainement, ils vont être confrontés à des phénomènes paranormaux dans leur propre maison. plus les jours , les semaines et les mois  passeront et plus les entités seront machiavéliques et méchantes avec les propriétaires de cette maison. J’ ai frissonné à la lecture de ce texte, ne pouvant détacher mes yeux de ce manuscrit, me demandant jusqu’où ces entités allaient aller pour mettre à mal cette famille. Surtout sachant que cet ouvrage est tiré de faits réels. Un manuscrit haletant !
Vinie
 

Ayant vu plusieurs films concernant des témoignages sur un poltergeist, je m’attendais à avoir aussi peur. Le titre accrocheur m’a laissé sur ma faim. En effet, l’intrigue aurait pu être plus angoissante encore. Ce livre convient toutefois aux personnes qui souhaitent avoir peur mais pas trop et pour un jeune public Concernant la forme, le texte est bien écrit.
Marie
Remouchamps
Remouchamps
Ce témoignage est-il crédible ou non ? Tout dépend de votre opinion sur le surnaturel. Ce témoignage est néanmoins riche, le rythme y est bien mené et ménage un vrai suspense. On tourne facilement les pages. L’écriture est parfaite grammaticalement et syntaxiquement emphatique. Si le sujet vous plait, ne vous en privez pas.
Pierre D
Dès les premières pages, l’atmosphère est posée, elle sera angoissante et troublante. J’ai été intéressé par cet ouvrage qui décrit un univers particulier où s’entremêlent phénomènes paranormaux et vie quotidienne. L’ensemble est bien écrit et précis dans les descriptions. J’avoue  avoir eu du mal à m’en détacher car après l’avoir commencé, on a une envie irrépressible d’en connaître la fin. De plus, le fait que cette histoire soit tirée de faits réels, cela force l’admiration et l’interrogation du lecteur qui sera forcément amené à mener une réflexion sur le sujet avec son entourage.
Tignou 21
Remouchamps
Remouchamps