« Un dolmen du site mégalithique de Wéris »

Wéris, le plus grand site mégalithique de Belgique

Le village de Wéris, situé près de Durbuy, dans la province du Luxembourg, abrite le plus grand site mégalithique de Belgique.
Dans le village et ses environs, des dolmens et des menhirs éveillent la curiosité des passants.

Les dolmens et les menhirs de Wéris

Un dolmen est une construction mégalithique préhistorique en forme de table. C’est une sépulture collective dans laquelle reposaient les défunts.
Les monuments funéraires, du 3e millénaire, semblables à ceux de Wéris, sont appelés des « allées couvertes ».

Éléments structuraux d’un dolmen Original téléversé par Hugo.soria sur Wikipédia français. • CC-BY-SA-3.0
« Un dolmen du site mégalithique de Wéris»
Le dolmen de Wéris nord
« Vue de côté d’un dolmen du site mégalithique de Wéris »
Le dolmen de Wéris nord
« L’entrée du dolmen de Wéris nord »
La chambre funéraire du dolmen de Wéris nord
« Un dolmen à Oppagne »
Le dolmen d’Oppagne à Wéris sud

Un menhir est une pierre dressé par l’homme préhistorique. Les menhirs peuvent être isolés, associés à d’autres menhirs ou associés à des sépultures mégalithiques.
Selon les archéologues, les dolmens et les menhirs sont des monuments funéraires et religieux de la préhistoire.
Je ne suis pas historienne mais je pense que les menhirs auraient pu servir aussi de borne territoriale, de stèle ou, tout simplement, de statue.

Quoiqu’il en soit, ces monuments fascinants démontrent qu’une civilisation préhistorique a foulé le sol de la dépression de la Famenne, vers la fin du néolithique, entre 3000 et 2800 av. J.C. Sur d’autres sites mégalithiques, certains monuments datent de 5000 ans av J.C. Ils sont antérieurs à la construction des pyramides égyptiennes !

« Le menhir Danthine »
Le menhir Danthine

Le poudingue

Les mégalithes de Wéris sont tous en poudingue : une roche sédimentaire locale. Cette roche est un conglomérat de petits galets de grès, de quartzite et de silex emprisonnés dans un liant gréseux.
Il suffit de passer sa main sur une pierre pour constater qu’elle est irrégulière, rugueuse et très solide.

Quant on voit ces petits galets, on ne peut s’empêcher de penser que de l’eau devait recouvrir cette contrée, il y a des millions d’années.

« Une roche de pouding à Wéris »
Le poudingue est incrusté d’une multitude de petits galets

L’ alignement du site mégalithique de Wéris

En parcourant Wéris et ses environs, on peut découvrir deux dolmens de type « allée couverte » et une trentaine de menhirs.
Ces monuments mégalithiques forment un alignement, de 8 km de long et de 300 mètres de large, sur la Calestienne, un plateau calcaire, qui s’étend entre la Famenne et l’Ardenne.

L’alignement du site mégalithique de Wéris Crédit photo > weris-info.be

Selon les chercheurs, le dolmen de Weris serait positionné par rapport à la « pierre Haina » pour marquer le début du printemps et de l’automne.
La « Pierre Haina » n’est pas un menhir dressé intentionnellement par les humains. C’est un rocher naturel de poudingue sculpté par la nature.
En outre, depuis les trois menhirs d’Oppagne, au solstice d’été, on peut voir le soleil se lever derrière la « Pierre Haina ».

Pierre Haina crédit photo > Wikipédia (Texte original : Jussen) • CC-BY-SA-3.0

Le site mégalithique de Wéris n’est pas unique

Wéris est loin d’avoir le monopole du site mégalithique. Ces structures sont présentes dans de nombreuses régions du monde. Le célèbre site de Stonehenge permet de repérer le solsiste d’été et à Newgrange, en Irlande, on peut voir, au solsiste d’hiver, le soleil levant éclairer la chambre funéraire.

Ces sites ne laissent donc pas indifférents. Ils attirent chaque année de nombreux visiteurs fascinés et aux imaginations fécondes. Si certains pensent que les sites mégalithiques sont des observatoires  astronomiques, les géobiologues, quant à eux, estiment que ces constructions sont des haut lieux d’énergie bénéfique. 

Comme beaucoup, j’ai longtemps cru que ces monuments étaient utilisés par les druides gaulois pour leurs cérémonies et leurs sacrifices. Il n’en est rien. Pourtant, des confréries de nouveaux druides continuent à se réunir sur ces sites.
Malgré des études archéologiques poussées, les croyances ont la dent dure!

« Levé de soleil sur le site mégalithique de Stonehenge »
Levé de soleil sur le site mégalithique de Stonehenge, en Angleterre
Les alignements de Carnac, en France

Le déplacement des pierres monolithiques 

Comment les hommes préhistoriques ont- ils pu déplacer des monolithes de plusieurs dizaines, voir même de plusieurs centaines de tonnes ?

Certains rêveurs songent à une intervention extra-terrestre. Mais trêve de plaisanterie. Durant cette époque reculée de l’Histoire, les hommes ne disposaient pas de moyens techniques sophistiqués pour édifier de pareilles structures. Des expériences d’archéologie expérimentale ont permis de démontrer que le déplacement de grandes et lourdes pierres pouvait se faire à la main avec l’aide de cordes et de rondins de bois.

« Les hommes préhistoriques déplaçaient les monolithes à l’aide de rondins de bois »
Photo prise au musée de Wéris

Une structure circulaire découverte près de Stonehenge

À l’heure où j’écris ces lignes, une structure préhistorique circulaire, de plus de deux kilomètres de diamètre, a été mise au jour près du site mégalithique de Stonehenge.

Selon les archéologues, cette série de larges puits profonds, formant une enceinte, auraient marqué les limites d’une zone sacrée à l’époque néolithique. Cette découverte permettra peut-être de répondre à bien des interrogations sur le mode de vie à l’époque néolithique.

La maison des Mégalithes à Wéris

La Maison des Mégalithes de Wéris, est un musée. Il permet de découvrir le site mégalithique du village et de ses environs. On en apprend d’avantage sur les bâtisseurs, les premiers sédentaires vivant dans nos contrées, il y a 5000 ans.  
Situé sur la Place Arsène Soreil, le musée est petit mais bien agencé et didactique. 

«  le musée des mégalithes de Wéris»

La Maison des Mégalithes : la vidéo

Renseignements utiles

La boutique de la Maison des Mégalithes propose des itinéraires de promenade, des informations touristiques, des brochures, des cartes postales et des publications diverses. 

Le musée dispose également d’une cafétéria et d’une terrasse ensoleillée. Une pause-café a été la bienvenue.

« La cafétéria du musée de Weris »

Wéris c’est aussi :

Un joli village

Ce beau village rural fait aussi partie des vingt-quatre « Plus Beaux Villages de Wallonie« . Ses anciennes maisons, en calcaire ou à colombage, sont pittoresques.

« Une très ancienne maison à Wéris »
« L’intérieur d’une ancienne maison à Wéris »
« Maison de village à Wéris »
« Maison de village à Wéris »

L’église Sainte-Walburge

Cette église romane date du 11e siècle. Son architecture est mosane et ses matériaux de construction sont locaux : grès, poudingue et calcaire.

« L’église Saint-Walburge à Wéris  »
« L’église à Weris »

À côté de l’église, une bâtisse ressemble à un donjon. Cette ancienne maison forte médiévale était, autrefois, la résidence du seigneur de Wéris .
Le donjon a probablement dû servir de refuge aux villageois.

L’ancienne maison forte crédit photo : weris – info.be

Un monument aux morts

La mémoire est partout mais nous ne la voyons pas toujours. Une petite pensée pour les villageois tombés durant les deux guerres mondiales.

« Un monument aux morts à Wéris »

Comme on peut le voir, la Belgique abrite de nombreux joyaux cachés qui valent vraiment la peine d’être découverts. 

D’autres articles sur la province du Luxembourg

> Visiter Hotton – mes idées d’activités

2 Replies to “Wéris, le plus grand site mégalithique de Belgique”

  1. J’ai visité Wéris et j’ai bien aimé la balade. Je ne suis pas un amateur de vieilles pierres mais j’ai apprécié ce site mégalithique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *