« Le mémorial du Mardasson à Bastogne »

Le Mémorial du Mardasson

Un hommage du peuple belge aux soldats américains

Je me suis rendue au Mémorial du Mardasson à l’occasion des commémorations liées au 75e anniversaire de la Bataille des Ardennes. Le monument est situé à deux kilomètres de la ville de Bastogne, capitale mémorielle de la province du Luxembourg, en Belgique.

Cet édifice emblématique, communément appelé « le Mardasson », représente l’hommage rendu par le peuple belge aux soldats américains tombés sur le sol belge durant la Seconde Guerre Mondiale.

Durant le terrible hiver 1944-1945, les affrontements de la Battle of the Bulge (la Bataille du Saillant) durent 40 jours. Ils font plus de 200.000 morts, blessés et disparus. C’est la fin du IIIe Reich.

« Une jeep américaine au Bastogne War Museum »
Bastogne, une cité mémorielle Photo prise au Bastogne War Museum

Un édifice en forme d’étoile américaine

Le projet du Mémorial est né d’une initiative de l’ «  Association Belgo-Américaine ». Ce groupement, créé en 1945, et composé de dignitaires belges, souhaite édifier un monument pour perpétuer la mémoire.
De plus, il la ville de Bastogne en souvenir de l’un des plus sanglants combats de la Seconde Guerre Mondiale.
Le Mardasson doit symboliser, pour les Américains, leur bravoure et leur triomphe sur l’ennemi.

Des notables belges et américaines, accompagnées de nombreuses associations de vétérans et de délégations étrangères, inaugurent le monument, le 16 juillet 1950.

L’infrastructure affecte la forme d’une étoile américaine à cinq branches. Son sommet est pourvu d’une terrasse circulaire accessible par un escalier en colimaçon.
La plateforme offre une magnifique vue panoramique sur la région de Bastogne.
A l’extrémité de chaque branche de l’étoile, une table d’orientation permet de situer les positions défensives tenues pendant le siège de la ville. 

« Le mémorial du Mardasson à Bastogne  »
Le Mémorial du Mardasson affecte la forme d’une étoile
« Une vue imprenable sur Bastogne »
Une vue imprenable sur la campagne ardennaise
« Une branche du Mardasson à Bastogne  »
Sur une branche de l’étoile, une table d’orientation

Sur le fronton de l’infrastructure, à l’extérieur et à l’intérieur, sont gravés les noms des 48 États constituant les USA de l’époque.
L’histoire de la Bataille du Saillant et les badges des différentes unités ayant participé aux combats sont gravés sur la galerie ouverte.

« Le Mardasson de Bastogne »
Des noms d’Etats US inscrits sur le fronton extérieur 
« Le mémorial du Mardasson à Bastogne  »
Des noms d’Etats US gravés sur le fronton intérieur 
« Le mémorial du Mardasson à Bastogne »
La 101e Airborne Division et ses unités sont représentées

Au centre du bâtiment, une dalle en pierre porte l’inscription latine« liberatoribus americanis populus belgicus memor » (Le peuple belge se souvient de ses libérateurs américains – 4 juillet 1946) 

« L’intérieur du mémorial du Mardasson à Bastogne »
Au cœur de l’édifice, une pierre gravée a été posée
« L’intérieur du mémorial du Mardasson à Bastogne »
Le peuple belge se souvient de ses libérateurs américains – 4 juillet 1946

La crypte

Deux ans après la construction du Mardasson, une crypte est construite en contrebas de l’esplanade du Mémorial. Il suffit de descendre une volée d’escaliers pour y accéder .

« L’esplanade du mémorial du Mardasson à Bastogne »
La crypte se trouve à quelques pas de l’esplanade
« L’entrée de la crypte du Mardasson à Bastogne  »
L’entrée de la crypte

Les trois murs intérieurs de la chapelle du Mardasson ont la forme d’arcades. Ils accueillent chacun une mosaïque représentant les trois grands cultes pratiqués aux Etats-Unis : les cultes juif, catholique et protestant. 

Fernand Léger, un artiste français, a réalisé ces mosaïques aux couleurs chatoyantes. Elles sont uniques au monde

« Un autel dans la crypte du Mardasson à Bastogne »
Autel destiné au culte catholique 
« L’intérieur de la crypte du Mardasson à Bastogne  »
Autel destiné au culte protestant 
« Intérieur de la crypte du Mardasson à Bastogne  »
Autel destiné au culte juif

Construite en 1949, la crypte répond à la demande de femmes américaines désireuses de disposer d’un lieu de recueillement. Une plaque gravée rappelle les sacrifices de 76.890 héros américains tués, blessés ou disparus durant la Bataille des Ardennes.

« La crypte du Mardasson à Bastogne  »
Une gravure rappelle les sacrifices des soldats américains 

Un petit monument, dédié aux héros de la 101e division aéroportée US, accueille les visiteurs.

« Un aigle en pierre dédié aux soldats américains à Bastogne  »
L’aigle de la 101e division aéroportée US.
« Une plaque commémorative dédiée aux soldats américains à Bastogne  »
« Que cet aigle symbolise toujours les sacrifices et l’héroïsme de la 101e Airborne Division et de ses unités »

A l’intérieur du Bastogne War Museum, une scénographie émouvante représente les tombes des civils tués durant le conflit.
Une vidéo sur chaque tombe permet d’en connaître un peu plus sur la personne disparue. 

« Des fausses tombes dans le Bastogne War Museum à Bastogne »
Des tombes factices munies de vidéos pour honorer les civils disparus

Les commémorations

En cette année 2019, la commune de Bastogne a mis les petits plats dans les grands. Elle propose divers événements pour fêter les 75 ans de la Bataille des Ardennes, les 30 ans de la chute du Mur de Berlin et la fin de la guerre froide.

Pour plus d’informations, voici deux sites à consulter : 

Bastogne75.com

Wallonie Belgique Tourisme

À lire aussi

Un vent de liberté souffle sur le Bastogne War Museum

One Reply to “Le Mémorial du Mardasson”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *